La « Flat Tax », ou Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU), c’est quoi ?

La Flat Tax, ou Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU), est entrée en vigueur le 1er janvier 2018.
Son principe est simple : l’application d’un taux unique pour la taxation de tous les revenus du capital (dividendes, plus-values, …)

La loi de finances 2018 a réformé la fiscalité applicable aux revenus de capitaux mobiliers. Elle a instauré un prélèvement forfaitaire unique de 30%, incluant à la fois prélèvements sociaux (17,2%) et impôt sur le revenu (12,8%). Il s’agit donc d’un taux forfaitaire, car la tranche d’imposition du contribuable n’entre pas en compte.

Le PFU s’applique notamment aux revenus des placements financiers suivants :
– Les revenus mobiliers : Dividendes (issus de la détention d’actions ou parts sociales), et placements à revenu fixe (obligations, titres de créance, comptes de dépôt, comptes à terme…)
– Les plus-values de cession de valeurs mobilières soumises à l’IR
– L’assurance-vie

Le prélèvement forfaitaire unique s’applique de plein droit. Mais il reste possible d’opter pour la taxation au barème progressif de l’impôt sur le revenu. Cette option devra être choisie lors du dépôt de la déclaration annuelle des revenus. Attention, cette option est irrévocable et vaut pour l’ensemble des revenus et gains mobiliers entrant dans le champ du PFU.